Site personnel de Pierre-Antoine Coutant, Chef-opérateur du son cinéma

Cette page détaille l'ensemble de ma formation FORMATION

Mon métier
Expériences Livre technique du son au cinéma
Accueil site
La reproduction du son au cinéma



FEMIS - Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son 1986-1999

1986/ Diplôme du département Son. Première Promotion.

1990 Formation répartie en 3 cycles. Michel Fano Directeur du département. Jack Gajos Délégué Général de l'école.

1991 Auteur de La reproduction du son au cinéma. Co-édition FÉMIS-CST.

1999 Membre du jury au grand Oral du concours d'entrée de l'École Nationale Supérieure. Fémis.
Film de fin d'études

Film de fin d'études. 1989

STAGES
- Rogner Vif de Claire Clouzot. 90' Documentaire. Torii production.1987. Chef Opérateur du Son Alix Comte. Stage dans le cadre de la Fémis.

- La petite voleuse de Claude Miller. Long-Métrage Fiction. Orly Films. 1988. Chef Opérateur du Son Paul Lainé. Stage dans le cadre de la Fémis.

- Ne vous fâchez pas Imogène de François Leterrier. 90' Fiction. GMT productions.1988. Chef Opérateur du Son Jean-Pierre Ruh. Stage dans le cadre de la Fémis.

- Le peuple Singe
de Gérard Vienne. Long-Métrage Documentaire. Cinéma 7 productions. 1988. Montage et composition du Son de Michel Fano et mixage de Jean-Paul Loublier. Stage dans le cadre de la Fémis

- Logiciel Digidesign Protools et Akai DD 1500
Stage AFDAS sur le montage son virtuel. Centre Musical Informatique. Janvier 2002.
La petite voleuse

"La petite voleuse" de C. Miller 1988

COMMENTAIRE
Évidement l'école apporte un savoir théorique et une pratique la plus proche possible des conditions professionnelles. Évidement elle ne crée pas de talent et ne remplace pas l'expérience de la pratique. Évidement chaque individu perçoit différemment ses contraintes et ses opportunités. Personnellement cette formation est véritablement le socle sur lequel je peux compter dans les situations les plus simples comme les plus complexes. Car ce fut un enseignement avec une vision responsable et la plus large possible des pratiques du son. Ce fut aussi la possibilité d'approfondir certains domaines, telle la stéréophonie, dans des conditions qu'il est impossible de reproduire ailleurs. Je constate simplement aujourd'hui que c'est un réel facteur d'adaptation, pour ne pas dire une chance. Car si on m'a appris un métier on m'a aussi appris à réfléchir sur les qualités et les défauts de sa pratique.
La petite voleuse

"La petite voleuse" de C. Miller 1988
RAPPORT BREDIN donnant naissance à la Fémis 1984- Extraits

"La distorsion observée, entre la formation et l'emploi, annonce, à proche échéance, une crise grave des métiers de l'audiovisuel, et un appauvrissement économique et culturel qui risque d'être, dans quelques années, irrémédiable. Ce n'est pas seulement le rayonnement des industries audio-visuelles françaises que met en cause cette dilapidation du capital de compétences, c'est leur vie même." Dans première partie. Chapitre IV.
"On cite souvent le cas de tel grand metteur en scène venu au cinéma après des études de pharmacie, ou d'autres qui furent d'abord écrivains, enseignants, avocats, peintres ou ingénieurs. Ces exemples sont réels. Mais ils servent souvent d'alibi à ceux qui refusent ou redoutent le changement et ne souhaitent pas diffuser les moyens de maîtriser les techniques du cinéma et de l'audiovisuel. Leur exploitation met parfois en lumière le seul talent des créateurs, laissant dans l'ombre, tant l'énorme effort personnel de professionnalisation qu'ils ont dû consentir que les aides décisives dont ils ont bénéficié (milieux d'origine ou de fréquentation, occasions de procéder à des essais, etc.). Des cas exceptionnels servent ainsi de prétexte à entretenir une image idéale de l'artiste, étrangère aux conditions socio-professionnelles d'aujourd'hui. Aussi on ne saurait les considérer comme des modèles reproductibles, directement utilisables dans des formations instituées. Il convient cependant d'en retenir un enseignement : c'est la part de "non-conformité" que réclame ce type d'apprentissage [...]" Dans deuxième partie. Chapitre Ier.





Accueil site La reproduction du son au cinéma

 © P-A COUTANT 2010