Site personnel de Pierre-Antoine Coutant, Chef-opérateur du son cinéma

CURRICULUM VITAE M O N
MÉTIER

Expériences Formation Livre technique du son au cinéma
Accueil site La reproduction du son au cinéma



CHECK LIST
Nom, Prénom : Pierre-Antoine Coutant
Formation : Fémis, département Son
Profession : Chef-opérateur de prise de son
Activité : Prise de son tournage fiction, documentaire
Officiellement : Membre fondateur de l'AFSI, Association française du son à l'image
Carte CNC
Société : IL ÉTAIT UNE FOIS Productions
Production et réalisation cinématographique et audiovisuelle,
location de matériel
Construction : Auditorium du journal "Le Monde"
Réalisations : Auteur de "La reproduction du son au cinéma"
Réalisation de court-métrage
"Au lapin vert" 6', diffusion Canal+
Spécialités : Mousse au chocolat, Veau Marengo
M'écrire
PRISE DE SON ...PAS PRISE DE TÊTE
slogan ELIX Il est difficile de faire une synthèse de ce métier aux multiples facettes. En tout cas impossible de le limiter à la seule prise de son. La conception d'une bande son se faisant en plusieurs étapes il me parait déjà délicat de pratiquer la première sans connaître les deux suivantes (à savoir le montage et le mixage). De ce point de vue la prise de son est une étape fondamentale mais pas unique. Elle doit être faite de façon à rendre possible la continuité du travail en vue de son achèvement. Cette position d'interface se retrouve d'ailleurs sur le plateau lui même où l'opérateur du son est en relation avec une multitude d'autres interlocuteurs. A commencer par le réalisateur et les comédiens dont le son doit rendre compte le plus fidèlement possible de l'interprétation et des intentions. Écouter et comprendre prennent ici tout leur sens. La technique ne vient finalement qu'en dernier. Évidement la maîtrise des outils est indispensable, Mais d'avantage pour mieux s'en affranchir que d'en rester dépendant. La aussi l'outil n'est qu'une interface. Interface est finalement le mot qui définit le mieux ce métier. Comme le son est l'interface qui transmet l'émotion au spectateur. Pas une interface unique, mais l'une des plus essentielle à mon avis.
caméra Coutant Faire du son, alors qu'on porte le nom d'une célèbre caméra, voilà qui  peut sembler pas très cohérent !
Pourtant si la caméra Éclair-Coutant eut un aussi grand succès, c'est parce que, entre autre, elle était auto-blimpée. C'est à dire qu'elle permettait d'enregistrer du son sans devoir mettre la caméra dans un volumineux et encombrant caisson anti-bruit. La "Coutant" est arrivée à un moment où le non moins célèbre enregistreur portable Nagra s'imposait. Donc ces deux outils ont permis de faire du cinéma sonore plus facilement, plus librement ! Aujourd'hui toutes les caméras sont auto-blimpées pour faire du son direct. Voilà la cohérence, s'il faut en trouver une.



© P-A COUTANT 2010